Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Imprimer

[CONSO LAB] [CONNECTE] | #Google corrige un #bug qui faisait qu’une de ses #enceintes #connectées enregistrait en permanence | @LE MONDE

 

"Pour la première fois de sa vie, il comprit que lorsque l'on désirait garder un secret, on devait aussi se le cacher à soi-même" ORWELL #CEW

 

DE NICOLAS SIX | LE MONDE | http://lemde.fr/2gyTgbl

#Google corrige un #bug qui faisait qu’une de ses #enceintes #connectées enregistrait en permanence

Scénario catastrophe pour Google : un journaliste a surpris sa nouvelle enceinte en flagrant délit d’écoute indiscrète.

Un journaliste américain a vécu une curieuse aventure en testant le nouveau haut-parleur intelligent de Google, Google Home Mini. Cette version miniaturisée de l’enceinte Google Home est équipée d’un microphone. Elle écoute les questions qu’on lui pose à voix haute et essaye d’y répondre, sans toujours y parvenir.

Google, bug, enceintes connectées

En principe, la Home Mini n’écoute que, lorsqu’on l’appelle, en prononçant deux mots : « O.K. Google ». Mais après quelques jours de test, le journaliste d’Android Police a remarqué qu’elle clignotait un peu trop souvent : Intrigué, il a décidé de visiter son espace personnel « Mon Activité », sur Internet, où sont référencés les enregistrements de l’enceinte. Ces enregistrements sont stockés dans l’immense mémoire des fermes d’ordinateur de Google. Surprise : une liste interminable de sons l’y attendait. Des milliers d’enregistrements, du soir au matin en passant par la nuit. La Home ne se contentait pas d’ouvrir les oreilles quand on l’appelait. Elle écoutait quasiment toutes les paroles du journaliste, jusqu’à plusieurs fois par minutes, puis les transmettait à Google.

Contacté par le journaliste, le géant californien a réagi en quelques heures. Selon Google, c’est le bouton, au sommet de l’enceinte, qui posait problème : il s’activait intempestivement. Ce bouton tactile permet d’ouvrir les micros sans prononcer « O.K. Google ». Google a immédiatement résolu le problème en désactivant ledit bouton sur toutes les enceintes en circulation, via une mise à jour distribuée automatiquement par Internet. Selon Google, le grand public ne sera pas concerné par ce dysfonctionnement, puisque l’enceinte n’est pas encore commercialisée. Elle sera disponible en France le 17 octobre.

[LIRE LA SUITE]

 

Illustration des propos tenus à la conférence du CEW par Philippe Jourdan | Le sujet vous intéresse ?

Il peut être adapté à vos besoins ! Pour plus d'information rendez-vous sur notre site.

 

Écrire un commentaire

Optionnel