Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Imprimer

[#CONSOLAB] [LIVRAISON] | Essayer avant d'acheter : #Amazon étend son #service #mode #Prime #Wardrobe | @LSA

DE LELIA DE MATHAREL | LSA | http://bit.ly/2qBxB7z

Essayer avant d'acheter : #Amazon étend son #service #mode #Prime #Wardrobe

Lancée en version bêta en juin 2017, cette offre est étendue à une partie des abonnés Prime américains du groupe, qui s'en réjouissent sur Twitter.

Amazon s'apprête à lancer à grande échelle aux USA son service Prime Wardrobe. Il permet à ses clients d'essayer entre 3 et 15 vêtements ou accessoires à domicile sans les acheter et de rendre gratuitement pendant une semaine ceux qui ne conviennent pas. Il suffit pour cela à l'internaute de prendre rendez-vous gratuitement avec un livreur qui vient récupérer le produit chez eux ou de  déposer une boite prévue à cet effet chez UPS (l'équivalent américain de Chronopost).

Cette offre, lancée en version bêta en juin 2017, est désormais disponible à une partie des abonnés prime aux USA, qui s'en réjouissent dans leurs tweets, rapporte Techcrunch.

Le média a également remarqué une série de tweets postés par les équipes d'Amazon sur le sujet, même si le lancement officiel du service à grande échelle n'a pas été confirmé officiellement par le groupe.

En permettant à ses clients d'essayer les produits de leur choix, Amazon fait disparaitre l'un des principaux freins à l'achat d'articles de mode en ligne, tirant une balle dans le pied des retailers physiques, qui souffrent déjà de la concurrence avec le géant de la vente en ligne. 30% des 1700 américains interrogés dans le cadre d'une étude du think tank retail Coresight Research datée de février 2018, affirment s'être détournés de Targetau profit d'Amazon pour acheter des vêtements. Amazon, qui a lancé 65 du total de ses 74 marques propres dans le domaine du vêtement, des accessoires, des chaussures et des bijoux muscle ainsi sa stratégie dans le secteur.

Amazon n'est pas pionnier en la matière : plusieurs autres e-commerçants spécialisés dans la mode, comme Asos ou Zalando, ont lancé en 2017 des services similaires.

Commentaires

  • Un nouveau bouleversement des règles du commerce et les GAFA en avant garde . Décidément les métiers d'avenir pour le français "moyen"tournent autour du métier de "transporteur/livreur" mais qu'en est-il du réchauffement climatique ? Et quid de l'écotaxe ?

Écrire un commentaire

Optionnel