Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Imprimer

[#CONSOLAB] [ALLIANCE] | #Starbucks s'allie à #Alibaba pour contrer #Luckin, son rival en #Chine | @LUSINEDIGITALE

DE FLORIANE LECLERC | L'USINE DIGITALE | http://bit.ly/2n6u3In

#Starbucks s'allie à #Alibaba pour contrer #Luckin, son rival en #Chine

Starbucks s'est allié au géant du commerce électronique Alibaba afin d'accélérer sa digitalisation et contrer son nouveau rival chinois Luckin. Désormais, ses clients pourront commander leur café en ligne via l'application Ele.me.

La  chaîne de café Starbucks s’est rapprochée du géant du commerce électronique Alibaba afin d’accroître sa présence sur le territoire chinois, où le marché du café est en pleine expansion. “Notre partenariat avec Alibaba doit remodeler notre stratégie Retail et représente un pas en avant dans notre volonté de satisfaire les consommateurs chinois”, a déclaré Kevin Johnson, président et CEO de Starbucks, ce jeudi 2 août dans un communiqué.

Il s’agit pour la marque à la sirène de tripler son chiffre d’affaire en Chine d’ici 2022. Et de contrer son nouveau rival local, Luckin. La jeune société, qui s’est lancée en janvier avec deux magasins, a depuis ouvert près de 800 cafés dans le pays en un an à peine. Et n’a pas caché, cette semaine, sa volonté de grignoter les parts de marchés du géant vert, rappelle le New-York Times.

Les cafés livrés par un coursier en scooter électrique

Longtemps critiquée pour son manque d’adaptation aux habitudes des consommateurs chinois, en demande de services plus digitalisés, la société s’apprête donc à passer un cap. Dès septembre, ses clients pourront commander leur boisson en un clic sur l’application Ele.me, l'unité de livraison de repas acquise par Alibaba en avril dernier, et se le faire livrer par un coursier en scooter électrique. Dans un premier temps, 150 établissements fourniront ce service à Pékin et Shanghaï, les villes stratégiques. A terme, la chaîne de café souhaite étendre le concept à 2 000 cafés dans une trentaine de villes d’ici la fin de l’année, dévoile le communiqué.

De nouveaux points de livraisons

Pour doper son déploiement et accroître sa visibilité, Starbucks va également installer des points de livraison dans les magasins Hema du groupe Alibaba, déjà équipés des infrastructures adequates. Les premiers magasins à assurer ce service seront ceux de Shanghai et Hangzhou.

A terme, c’est une plateforme unique, omnicanale, que le groupe américain entend bâtir. “Ce partenariat digital avec Alibaba doit nous permettre de développer un portail virtuel unique, capable d’intégrer tous les services proposés par Starbucks et de les mettre à disposition de nos clients à travers des canaux multiples”, explique la société dans le communiqué.

Écrire un commentaire

Optionnel