Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

payer

  • Imprimer

    [#CONSOLAB] [TECHNOLOGIE] | #Samsung #Pay débarque en #France avant l'été | @LSA

    DE MAGALI PICARD | LSA | http://bit.ly/2oVMroE

    #Samsung #Pay débarque en #France avant l'été

    Disponible en Corée du sud et aux Etats-Unis depuis trois ans, le système de paiement avec son smartphone arrive enfin en France, avant cet été. Les cartes de fidélité de 500 enseignes y sont associées.

    Quoi de plus simple que de payer directement ses achats avec son smartphone? Encore faudra-t-il être client des deux banques qui ont signé un accord avec Samsung. Il s'agit des Caisses d'épargne et de la Banque Populaire."Le service sera étendu à d'autres partenaires au cours du deuxième semestre 2018", promet le fabricant coréen dans un communiqué. Samsung a restreint le service à ses modèles Galaxy S7, S8 et S9, ainsi que le Note 8 et le A8. Au total, 4 millions d'appareils peuvent adopter le système.

    500 enseignes

    Mais à la différence d'Apple Pay, introduit en France en 2016 avec les mêmes banques auxquelles s'ajoute la Société générale, Samsung va au-delà. Les cartes de fidélité de 500 enseignes, dont le nom n'a pas encore été dévoilé, seront intégrées à la solution de paiement. Ce qui en fait un véritable portefeuille virtuel et un enjeu de fidélisation. Des bons de réduction pourront être apportés par exemple, à une clientèle friande de ce moyen de paiement plus facile, les fameux "millenials". Seul bémol, le taux d'équipement des terminaux sans contact, utilisés avec les cartes bancaires, atteint à peine 50% du parc total.
     

  • Imprimer

    [#CONSOLAB] [ETUDE] | #25% des #Européens prêts à #payer grâce au #sans #contact avec leur carte... ou des #objets #connectés | @LUSINEDIGITALE

    DE SIMON CHODORGE | L'USINE DIGITALE | http://bit.ly/2oorAcl

    #25% des #Européens prêts à #payer grâce au #sans #contact avec leur carte... ou des #objets #connectés

    A l'approche du Mobile World Congress, Mastercard publie une étude sur l'adoption du paiement sans contact dans les pays européens. L'occasion pour l'entreprise spécialisée dans le paiement de rappeller ses objectifs pour faire du "tap and go" la nouvelle norme.

    Le sans contact, nouvelle norme du paiement ? Selon une étude* publiée par Mastercard ce jeudi 22 février, plus de 175 millions d’Européens (soit 24 %) sont prêts à payer en sans contact avec leur carte bancaire classique, mais aussi tout autre objet, comme une montre, un bracelet ou un porte-clé. A quelques jours du Mobile World Congress, l’entreprise spécialisée dans le paiement veut répandre la pratique du “tap and go”.

    LES POINTS DE VENTE DE PLUS EN PLUS ÉQUIPÉS

    Les paiements sans contact auraient augmenté de 145 % en 2017 pour les cartes Mastercard et Maestro. Si les cartes bancaires équipées sont de plus en plus nombreuses, le “tap and go” se décline sous d’autres supports : montre intelligente, bague connectée ou tout autre moyen de paiement mobile.

    En parallèle, le nombre de commerçants équipés progresse aussi : le nombre de points de vente acceptant le paiement sans contact a progressé de 42 % en Europe, indique l'étude. Encore émergent, le “tap and go” n’est toutefois pas majoritaire : il ne représente que 38 % des transactions en magasin.

    25, européens, payer, sans contact, objets connectés

    VERS DU SANS CONTACT... SANS CARTE

    En avance avec 80 % de terminaux déjà équipés, les Pays-Bas représentent un laboratoire à grande échelle pour Mastercard. L’entreprise a annoncé en février une phase test d’accessoires de paiements mobiles avec la banque néerlandaise ABN AMRO. 500 clients seront équipés d’un objet connecté (bague, montre, bracelet, porte-clef…) lié à leur compte courant pour effectuer des achats en “tap and go”.

    En janvier 2018, Mastercard révélait son objectif ambitieux de faire de ce moyen de paiement une norme d'ici 2023. Sa stratégie : équiper tous les terminaux marchands de la technologie sans contact en Europe, en Amérique Latine, en Asie-Pacifique, au Moyen-Orient et en Afrique.

    *Méthodologie : l’étude a été menée auprès de 50 747 personnes par GCT Research, Inc en Allemagne, en Espagne, en France, en Italie, au Pays-Bas, en Pologne, au Royaume-Uni, en Russie et en Suède.