Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

#consommation

  • Imprimer

    #Promiseconsulting #Consolab: Le crédit à la consommation tente de limiter la casse

    Publié par Les Échos - le 28 Mai 2020

    Au premier trimestre, la production de crédit à la consommation a diminué de 5 % en France, sur un an, une situation que le confinement a forcément dégradé. Les spécialistes multiplient les initiatives pour aménager les dettes et faciliter les demandes de report.

    La crise sanitaire a brisé net l'élan du crédit à la consommation. Depuis cinq ans, ce mode de financement avait connu une embellie en France alors que les consommateurs - par comparaison aux pays voisins ou aux États-Unis - en sont traditionnellement peu friands.

    Report des échéances

    Au premier trimestre, la production de nouveau crédits a reculé en raison de l'arrêt de la consommation lié au confinement. Le montant total des crédits à la consommation a baissé de plus de 5 %, à 10,2 milliards d'euros, soit « la plus forte contraction trimestrielle depuis le premier trimestre 2012 », précise l'Association française des sociétés financières. Et encore, la baisse a été de 25 % en mars !

    La quasi-totalité des métiers ont souffert, avec une baisse de l'activité particulièrement marquée pour les financements d'automobiles d'occasion (-11,1 %) ou de véhicules neufs (-9,3 %). Les prêts personnels sont pour leur part en recul de plus de 6 % sur un an.

  • Imprimer

    #Promiseconsulting #Consolab: Déconfinement : malgré un "rebond" de la consommation en France depuis le 11 mai, la récession va s'amplifier, selon l'Insee

    Publié par France Info , le 27 Mai 2020

    L'activité reprend "prudemment mais nettement" depuis le début du déconfinement. Le produit intérieur brut devrait quand même chuter "d'environ 20%" au deuxième trimestre, selon des projections dévoilées mercredi par l'Insee, qui appelle à les prendre avec précaution.

    Un "rebond" de la consommation des ménages. Pendant la première semaine du déconfinement, l'activité est repartie "prudemment mais nettement" en France, a constaté l'Institut national de la statistique (Insee). L'économie française tournerait actuellement "à environ quatre cinquièmes de son niveau d'avant crise", contre deux tiers pendant le confinement, précise l'Insee, dans ses enquêtes de conjoncture, publiées mercredi 27 mai. 

    "En dépit des incertitudes inhérentes à l'exercice, des tendances assez claires se dégagent, avec notamment une reprise assez nette bien qu'encore partielle de l'activité économique française", souligne l'Insee dans sa nouvelle estimation de l'impact de la crise sanitaire en cours.

    Lire la suite

  • Imprimer

    #Promiseconsulting #Consolab:Coup de frein sur la consommation

    Publié par L'hebdo du Vendredi - le 26 mai 2020

     

    Alors que la tendance mondiale est à la baisse des ventes de bouteilles de champagne, le confinement a logiquement fait chuter la consommation en France.

    Depuis 2015, la tendance est la baisse des expéditions de bouteilles. (© l'Hebdo du Vendredi)
    L’annonce était un peu passée inaperçue, alors que la crise sanitaire s’installait peu à peu en Europe. Au début du mois de mars, le Comité Champagne avait publié les statistiques précises des expéditions de bouteilles pour 2019 qui confirmaient la tendance constatée ces dernières années. Le nombre total de cols écoulés (297 561 896) est en baisse de 1,6 % par rapport à l’année précédente mais le chiffre d’affaires, lui, progresse de 3,4 % pour s’établir juste au dessus des 5 milliards d’euros. Une conjoncture mi-figue mi-raisin qui risque d’être un peu plus fragilisée par la crise mondiale que nous vivons actuellement. Sur le marché français, qui dévisse depuis plus de dix ans (-4 % en 2019), le confinement a freiné un peu plus la consommation. selon Vin & société, association et lobby français du vin, « les professionnels estiment que le confinement devrait représenter une baisse de vente de vins de l’ordre de 40 % à 50 % minimum ». Si les fermetures des cafés, hôtels et restaurants l’expliquent en partie, il faut aussi prendre en compte l’aspect festif de la consommation de vin et d’alcool en général. « Les Français se sont concentrés sur les achats de première nécessité alimentaire se détournant de la consommation plaisir faute de moments de convivialité et de partage entre amis ou en famille », estime Joël Forgeau, président de Vin et société.
     
    Lire la suite

     

     

  • Imprimer

    #Promiseconsulting #Consolab: Consommation : un commerçant peut-il vous refuser un paiement en espèces ?

    Publié par La Depeche - Le 21 Mai 2020

    Afin de ne pas avoir à manipuler de la monnaie, certains commerçants sont tentés d’imposer le paiement par carte bancaire sans contact, dont le plafond est passé à 50 euros depuis le 11 mai. Pour autant, ce type de transaction n’est en rien obligatoire et un commerçant ne peut refuser à un client de payer en liquide. Explications.

    Depuis le début de la crise sanitaire, les commerçants tentent de limiter au maximum la manipulation des pièces et billets, considérés comme potentiels vecteurs du virus. Pour encourager le recours à la carte bancaire, le plafond des paiements sans contact a ainsi été relevé de 30€ à 50€ depuis le déconfinement le 11 mai.

    Conséquence : de nombreux commerçants (des grosses enseignes de bricolage ou encore des grandes chaînes de fast-food) refusent désormais les paiements en liquide, constate la Fédération des entreprises de sécurité fiduciaire qui a saisi mi-mai la Direction générale de la concurrence et de la répression des fraudes (DGCCRF).

    Lire la suite

     

     

     

  • Imprimer

    #Promiseconsulting #Consolab: CHINE AFTER #COVID-19 – WAVE 2

    Published by the 28 April 2020

    Priority to utilitarian spending and those that contribute to a return to normalization, the luxury sector still broadly lackluster. Wave 2 in China of an international tracking called “#COVID-19: Tracking the Rebound” jointly led by Promise Consulting | Panel On The Web and Alliance Bernstein. Results issued from 600 people, from higher social professional categories, interviewed between April 06 and April 10, 2020 in the largest cities of China.

    Promise consulting a consulting Company, and Panel On The Web, an institute for marketing, consumer, and opinion research, interviewed 600 Chinese people, living in urban areas and belonging to the 10% of households with the highest income, between 04 and April 10, 2020. These questions were asked as part of an International Tracking on the perspective for a rebound in household consumption in the World, following the #covid-19 crisis: • Frequency with which individuals were engaged in a variety of economic, cultural, and social activities before the Coronavirus crisis. • Slowdown in each of these activities compared to the rate before the Coronavirus health crisis. • Anticipation of a back to normal in the next 15 days. These three indicators are measured using standardized scales, allowing a comparison of the results of a fortnightly wave with the other, and the followup of a global indicator by country and wave, called “Rebound Index.” This is the 2nd wave for China.

  • Imprimer

    #Promiseconsulting #Consolab:#COVID-19 CHINE : REBOND SURPRISE DE LA CONSOMMATION MAIS UN SCENARIO NOIR EST TOUJOURS PREVISIBLE

    Publié par Promise Consulting - le 7 Avril 2020

    Vague 1 en Chine d’un tracking international appelé « #Covid-19 : Tracking the Rebound” mené conjointement par les sociétés Promise Consulting | Panel On The Web et Alliance Berstein. Résultats portant sur 600 personnes interrogés entre le 26 et le 29 Avril 2020, de catégories socioprofessionnelles supérieures dans les plus grandes villes de Chine.

    Pour des informations concernant des vagues antérieures pour d’autres pays, dont la France, contacter les auteurs (voir ci-dessous pour les coordonnées).

    Promise Consulting, société de conseil, et Panel On The Web, institut d’études marketing, de consommation et d’opinion, ont interrogé 600 Chinois vivant en milieu urbain et appartenant aux 10% de foyers aux revenus les plus élevés entre le 26 et le 29 avril 2020. Trois questions ont été posées dans le cadre d’un tracking international sur les perspectives de rebond de la consommation des ménages dans le Monde, à l’issue de la crise du #Covid-19 :

    • Fréquence avec laquelle les individus pratiquaient un ensemble d’activités économiques, culturelles et sociales avant la crise du Coronavirus.
    • Ralentissement de chacune de ces activités par rapport au rythme antérieur à la crise sanitaire du Coronavirus.
    • Anticipation d’un retour à la normale au cours des 15 prochains jours.

    Ces trois indicateurs sont mesurés à l’aide d’échelles normées permettant une comparaison des résultats d’une vague bimensuelle à l’autre et le suivi d’un indicateur global par pays et par vague appelé « Indice de rebond ». Il s’agit ici de la première vague pour la Chine.