Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

application

  • Imprimer

    [#CONSOLAB] [APPLICATION] | #Albal lance l’#application #mobile #Foodsaver pour bien gérer la #conservation des #aliments | @LSA

    DE MIRABELLE BELLOIR | LSA | http://bit.ly/2yN8sxl

    #Albal lance l’#application #mobile #Foodsaver pour bien gérer la #conservation des #aliments

    Albal vient de lancer Foodsaver, une application mobile qui aide les consommateurs dans la gestion des aliments qu’ils congèlent. L’objectif est d’ainsi réduire le gaspillage alimentaire.

    2018, année digitale pour Albal. La marque prépare la refonte de son site internet et vient de lancer une application mobile baptisée Foodsaver. Elle a pour objectif d’aider les consommateurs à bien utiliser les aliments qu’ils congèlent. L’application pour smartphone indique au consommateur ce qu’il peut congeler, comment et pendant combien de temps. Elle simplifie la gestion au quotidien du congélateur, à condition d’utiliser des sacs congélation Ultra-zip d’Albal évidemment.

    Pour cela, le consommateur indique dans l’application l’aliment qu’il va congeler puis il entre le code unique qui figure désormais sur chaque sachet ultra-zip et la date avant de mettre le produit dans son sac au congélateur. Foodsaver sait ainsi ce qui est stocké dans le congélateur et si un produit n’est pas utilisé, l’application envoie une alerte sur le smartphone quand le temps optimal de conservation de l’aliment est presque écoulé. L’application entend ainsi réduire le gaspillage alimentaire.

  • Imprimer

    [#CONSOLAB] [APPLICATION] | #Instagram #intègre les #paiements directement dans l'#application | @LUSINEDIGITAL

    DE VICTOIRE SAUGNAC | L'USINE DIGITALE | http://bit.ly/2riZSQI

    #Instagram #intègre les #paiements directement dans l'#application

    Instagram poursuit son intrusion sur le terrain de l'e-commerce avec l'intégration native du paiement dans l'application.

    Faire son shopping sur Instagram, c'est déjà possible. Mais le réseau social va aujourd'hui encore plus loin. Le 3 mai 2018, TechCrunch a repéré une nouveauté introduite discrètement sur Instagram : intégrer du paiement directement dans l'application. Aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, quelques utilisateurs ont déjà pu entrer leur numéro de carte de crédit ainsi qu’un code de sécurité pour acheter des services.

    UN TEST PROMETTEUR ?

    Dans un premier temps, la fonctionnalité est disponible pour des services de restauration, tels que Resy, ou des salons de coiffure et de beauté. Un système de réservation simple existait déjà pour ces services depuis 2016, mais le paiement avait lieu hors de l'application. Finaliser sa commande en payant instantanément était donc une évolution logique.

    La facilitation des échanges commerciaux sur la plate-forme est également très avancée pour les enseignes de prêt-à-porter, très présentes en photos depuis les débuts d'Instagram. Avec "Shopping", les followers d’une marque peuvent connaître toutes les informations relatives à un article, et être redirigés vers le site d’achat en ligne de la boutique. Beaucoup de secteurs ne peuvent pas encore faire usage de cette fonctionnalité pour le moment, mais les marques ayant l’habitude de faire leur publicité sur Instagram seront certainement les premières à l'expérimenter dès l’expansion du service.

    LA TRANSFORMATION CONTINUE DU RÉSEAU SOCIAL

    Le réseau social, créé à l’origine pour partager des clichés avec ses proches, s’est de plus en plus tourné vers la publicité avec les comptes de célébrités ou de marques qui n’en finissent pas d’envahir les fils d’actualité. Si auparavant naviguer sur l'application se réduisait à regarder des photos et suivre des hashtags communs, aujourd’hui on peut discuter, chose que faisaient déjà très bien Messenger et WhatsApp, ou encore poster des "stories", fonctionnalité propre à Snapchat, et même mener une campagne politique, traditionnellement faite sur Twitter. Il sera par ailleurs bientôt possible de passer des appels vidéo à deux ou en groupe, comme sur WhatsApp encore une fois.

    La plateforme ne prend pour le moment aucune commission sur les transactions qu’elle héberge, toutefois les boosts de publication, payants pour les professionnels et les particuliers, ne devraient pas tarder à décoller, transformant peut-être demain Instagram en lui adjoignant un volet e-commerce. A noter cependant l’application n’est pas la première à expérimenter avec l'intégration native du paiement : il est déjà possible sur Snapchat et Messenger.