Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

magasins

  • Imprimer

    [#CONSOLAB] [DISTRIBUTEUR] | #Monoprix fait #pousser l’#agriculture #urbaine dans ses #magasins | @LSA

    DE JULIE DELVALLEE | LSA | http://bit.ly/2Hn8Hjk

    #Monoprix fait #pousser l’#agriculture #urbaine dans ses #magasins

    L’enseigne Monoprix s’associe à deux start-up spécialisées dans l’agriculture urbaine et leur offrira des lieux de production en magasins.

    Les magasins Monoprix vont voir pousser des champignons ! L’enseigne urbaine du groupe Casino s’associe à deux start-up, La boite à Champignons et Agricool. Ces deux jeunes pousses bénéficieront de lieux de production et de commercialisation dans certains points de vente Monoprix.

    Champignons et fraises en circuit court

    La première structure cultive, comme son nom l’indique, des champignons mais aussi des légumes comme des endives et des micro-pousses à partir de biodéchets récupérés en ville. En exclusivité pour Monoprix, La Boîte à Champignons a développé des « Bars à Pleurotes » installés directement dans 10 magasins Monoprix et une champignonnière dans la cave du magasin Monoprix Saint-Augustin depuis octobre 2017, ce qui se traduit de cette façon en magasin:

    Monoprix, pousser, agriculture, urbaine, magasins

    Agricool cultive, elle, des fraises avec une consommation limitée d’eau dans des containers de 33 mètres carrés. Depuis février dernier, des fraises Agricool d’Asnières sont proposées à la vente dans le magasin Monoprix d’Asnières Gare et prochainement dans le magasin situé à Beaugrenelle. « Chez Monoprix, le développement durable se veut gai, inventif, ludique et optimiste. Il n’est pas vécu comme une contrainte, mais comme une opportunité d’agir autrement et de façon plus respectueuse de l’environnement et des hommes. C’est donc tout naturellement que l’enseigne s’est intéressée aux initiatives d’agriculture urbaine et souhaite les encourager. Pour proposer à ses clients une offre locale, innovante et responsable », a déclaré Karine Viel, responsable du développement durable chez Monoprix.

    Plusieurs projets fleurissent chez les retailers

    Le distributeur n’est pas le premier à se lancer dans des projets en matière d’agriculture urbaine. Carrefour a ainsi mis en culture des produits sur le toit du magasin de Massy -Palaiseau (92). De même, Les Galeries Lafayette, le BHV mais aussi Ikea ont posé leurs pions dans le domaine, né médiatiquement en 2014 sur le toit d’un Whole Foods Market de Brooklyn.

  • Imprimer

    [#CONSOLAB] [E-COMMERCE] | #Adidas va #fermer plusieurs #magasins pour #stimuler ses #ventes #e-commerce | @FASHIONNETWORK

    DE FASHION NETWORK | http://bit.ly/2IGkrwF

    #Adidas va #fermer plusieurs #magasins pour #stimuler ses #ventes #e-commerce

    Adidas prévoit de fermer plusieurs magasins ces prochaines années, dans le cadre d'une stratégie visant à distribuer plus de produits en ligne, selon les dires de son PDG Kasper Rorsted. Dans un entretien donné au journal britannique Financial Times, Kasper Rorsted déclare : "Avec le temps, nous aurons moins de magasins, mais ils seront optimisés", avant d'ajouter que ces prochaines années, le nombre de magasins Adidas devrait diminuer légèrement. "Notre site Internet est notre premier magasin dans le monde".

    Adidas aimerait multiplier par plus de 2 ses ventes e-commerce pour atteindre 4 milliards d'euros d'ici 2020, contre 1,6 milliard l'an dernier. L'équipementier allemand exploite 2500 magasins dans le monde et 13000 magasins franchisés.

    Adidas, fermer, magasins, stimuler, ventes, e-commerce

    Adidas vient de lancer une application mobile qui permet de personnaliser son expérience d'achat en ligne. Celle-ci est disponible aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Allemagne, et devrait sortir cette année en France, en Espagne et au Canada.

    En 2017, Adidas a annoncé des revenus en hausse de 16% à 21,2 milliards d'euros, tandis que ses marges d'exploitation ont progressé de 120 points de base pour atteindre 9,8%.

    À l'avenir, Adidas aimerait faire augmenter ses ventes de 10% à 12% par an jusqu'en 2020, et ses marges d'exploitation de presque 10% à 11,5%. L'entreprise a pour objectif de faire progresser son résultat net d'environ 22% à 24% par an jusqu'en 2020.

  • Imprimer

    [#CONSOLAB] [MAGASIN] | #Sephora déploie sa #nouvelle #génération de #magasins #connectés | @PREMIUMBEAUTYNEWS

    DE PREMIUM BEAUTY NEWS | http://bit.ly/2G0EUw7

    #Sephora déploie sa #nouvelle #génération de #magasins #connectés

    L’enseigne Sephora poursuit le déploiement de son nouveau concept de boutiques connectées « New Sephora Experience » avec l’ouverture du premier espace du genre dans la capitale, après Nantes Atlantis (Saint-Herblain), Val d’Europe (Marne-la-Vallée) et Bordeaux.

    Développé dans l’Hexagone et dans certains pays d’Europe depuis début 2017, le concept « New Sephora Experience », basé sur les services et la beauté connectée, se déploie désormais dans Paris dans l’enceinte de la gare Saint-Lazare (Paris 8e). D’une superficie de 840m2, ce nouvel écrin propose l’ensemble des services inhérents au concept et pousse même l’expérience plus loin avec de nouveaux espaces.

    Une expérience shopping repensée

    À l’heure du e-shopping et des réseaux sociaux, Sephora mise sur la complémentarité entre e-commerce et espaces physiques. Une démarche qui a nécessité l’introduction de nouveaux services digitaux et physiques, souvent 100% personnalisés.

    Sephora, nouvelle, génération, magasins, connectés

    Le Beauty Hub est sans doute l’exemple le plus parlant de ce renouveau. Ce service permet d’accéder, via des iPads, à un lookbook virtuel pour piocher des idées et des inspirations dans les nouvelles tendances, de tester virtuellement des looks beauté via le « Virtual Artist », de trouver la bonne nuance de fond de teint avec le « Color Profile », ou encore de partager ses looks et ses coups de coeur avec la communauté beauté grâce au « Beauty Board ».

    Formats nomades

    Mêlant les codes de l’univers Sephora à une architecture urbaine (béton, plafond brut), le magasin « New Sephora Experience » de Saint-Lazare s’offre de nouveaux espaces et de nouveaux services en prime. Les clientes peuvent désormais découvrir un « Mini Skincare Market » avec des soins en format nomade et de nombreux kits pour tester des marques à prix mini, mais aussi un nouveau linéaire entièrement dédié aux « Super Ingrédients ».

    Sephora, nouvelle, génération, magasins, connectés

    Un « Mask Bar Sephora Collection » trône également dans la boutique pour permettre aux clients de profiter d’une pose express lors de l’achat d’un masque Sephora pour le visage, les pieds, les mains, les lèvres ou les yeux. Dans le même esprit, l’enseigne propose un « Styling Bar Amika » permettant de bénéficier d’un soin ou d’un brushing avec les produits de la marque. Sephora développe également son service de gravure offert, avec la possibilité de personnaliser un parfum, une palette ou encore un rouge à lèvres.