Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

partenariat

  • Imprimer

    [#CONSOLAB] [PARTENARIAT] | #BlaBlaCar et #Ouibus renforcent leur #partenariat durant la #grève #SNCF | @ECOMMERCEMAG

    DE STEPHANIE MARIUS | ECOMMERCEMAG | 

    #BlaBlaCar et #Ouibus renforcent leur #partenariat durant la #grève #SNCF

    BlaBlaCar et Ouibus, spécialisés dans le covoiturage et l'autocar en France, s'unissent pour répondre à la demande des voyageurs les jours de grève, en partageant certaines de leurs offres de transport sur leurs plateformes respectives.

    À la suite de l'annonce de BlaBlaCar indiquant que la plateforme permettrait à présent à des sociétés d'autocars de proposer des trajets pendant les grèves, Ouibus et BlaBlaCar ont choisi de collaborer. BlaBlaCar élargit son inventaire de transport en intégrant des places Ouibus sur plusieurs grands axes (Paris-Lyon, Paris-Toulouse, Paris-Caen et Paris-Orléans). Les places sont réservables sur le site de BlaBlaCar et sont proposées par Ouibus à un tarif fixe par trajet.

    De la même manière, Ouibus permet à BlaBlaCar de proposer 20 nouvelles destinations sur son site Ouibus.com, telles que Le Touquet, Évreux, Alençon, La Tranche sur Mer, Agen, Albi, Vichy, Gap, Valenciennes... Les conducteurs de BlaBlaCar qui effectuent des trajets sur ces liaisons bénéficieront ainsi d'une visibilité démultipliée pour leurs annonces et participeront à élargir le réseau de destinations proposées aux clients de Ouibus pendant la durée de la grève.

    "Ce développement s'inscrit dans la lignée des mesures mises en place ces dernières semaines pour faire face à une demande exceptionnelle et permettre à un maximum de personnes de se déplacer pendant les grèves. La mise à disposition de bus est une activité très complémentaire au covoiturage. Les bus permettent de proposer des volumes plus importants sur les axes majeurs, quand le covoiturage permet de couvrir une multitude de points de départ et d'arrivée, pour être au plus près des voyageurs dans toute la France", commente Nicolas Brusson, cofondateur et directeur général de BlaBlaCar.

  • Imprimer

    [#CONSOLAB] [PARTENARIAT] | #Monoprix scelle un #partenariat avec #Amazon #Prime #Now | @LSA

    DE FLORE FAUCONNIER | LSA | http://bit.ly/2pOiS83

    #Monoprix scelle un #partenariat avec #Amazon #Prime #Now

    Comme LSA l’avait pressenti il y a deux mois, Amazon et Monoprix annoncent ce 26 mars que l’offre de l’enseigne alimentaire sera rendue disponible sur Prime Now dans le courant de l’année. Explications du DG France d’Amazon.

    Monoprix, partenariat, Amazon, Prime, Now

    Prime Now, votre service de livraison à domicile en 1h à 2h de courses du quotidien, annonce une prise de taille…

    Nous scellons un partenariat avec Monoprix. La sélection Monoprix sera disponible cette année aux abonnés Prime de Paris et sa proche banlieue au travers du service Prime Now. J’en suis très heureux car Amazon se doit de proposer une offre large, or avoir la sélection de Monoprix constitue vraiment un plus, en particulier ses MDD Monoprix Gourmet, Monoprix Bio et Made in pas très loin.

    Quand l’offre de Monoprix arrivera-t-elle sur Prime Now ?

    Pas dès ces jours-ci, mais dans le courant de l’année. Nous allons y aller progressivement.

    Sera-t-elle bien livrée depuis des magasins Monoprix, ou l'enseigne fournira-t-elle directement l’entrepôt de Prime Now ?

    Le picking sera en effet effectué dans des magasins Monoprix et nous y brancherons notre logistique "ultra-fast", assurée en premier lieu par nos partenaires StarService et TopChrono.

    Combien de magasins seront concernés ?

    Je ne peux pas encore vous le dire, mais nous voulons que les Parisiens soient vraiment satisfaits du service.

    Votre partenariat avec Monoprix prévoit-il une extension à d’autres grandes villes de France ?

    Pour l’instant nous annonçons Paris et la proche banlieue. C'est déjà une belle annonce, d'autant que la population Prime y est très importante.

    Toute l’offre de Monoprix sera-t-elle commercialisée sur Prime Now ?

    Ce sera à Monoprix d'en décider. L’enseigne compte entre 5.000 et 10.000 références par magasin. A Régis Schultz de voir combien il en rend disponible sur sa boutique Prime Now. Mais j’ai cru comprendre que la sélection serait assez inclusive.

    C’est un accord assez comparable à celui que nous avons avec Morrisonsau Royaume-Uni pour Amazon Fresh, ou avec Dia en Espagne. Ces partenariats fonctionnent bien car ces enseignes disposent d’une large offre avec du frais, des produits d’entretien…

    A combien de références s’élève l’offre actuelle d’Amazon Prime Now à Paris ?

    A 30.000 références, et 20.000 si l’on exclut les enseignes partenaires Bio C Bon, Fauchon, Lavinia et Truffaut.

    Ce partenariat ferme-t-il la porte à d’autres enseignes alimentaires, comme Système U ?

    Je ne vais pas commenter cet aspect du contrat. Sachez simplement que bientôt quand vous voudrez acheter des pommes, vous aurez le choix entre celles d’Amazon, celles de Monoprix et celles de Bio C Bon.

    Point de vue UX, n’est-il pas problématique qu’une recherche générique fasse remonter des offres de plusieurs enseignes ?

    Non, car il y a peu de recouvrement entre leurs sélections, mais aussi parce que la livraison gratuite nécessitant d’atteindre un certain seuil de panier, les utilisateurs tendent à ne commencer leur shopping qu'une fois rentrés dans la boutique d’une enseigne.

    Que vous reste-t-il à mettre en œuvre ?

    Désormais notre enjeu est de caler la logistique avec Monoprix, de faire venir les clients, et de nous assurer de leur satisfaction ainsi que de celle de notre nouveau partenaire.

  • Imprimer

    [#CONSOLAB] [MARCHE] | #Carrefour revient dans l'#optique grâce à un #partenariat avec #Atol | @LESECHOS

    DE PHILIPPE BERTRAND | LES ECHOS | http://bit.ly/2ihz9ib

    #Carrefour revient dans l'#optique grâce à un #partenariat avec #Atol

    Carrefour revient dans l'optique. En 2003, le distributeur a vendu 150 magasins «Carrefour Optique » implantés en France et en Espagne à Alain Afflelou. Le franchiseur les a passé sous son enseigne. Ce lundi le leader français des supers et hypermarchés a annoncé un partenariat avec la coopérative d'opticiens Atol.

    L'accord prévoit la relance de la marque « Carrefour Optique » dans l'Hexagone, à laquelle est ajoutée la mention «et Audition ». Le président d'Atol précise aux «Echos » que seuls les membres de son groupement l'utiliseront. «C'est une exclusivité. L'objectif est qu'ils créent leur propre concurrence dans leur zone de chalandise» complète Eric Plat. «Notre coopérative n'exploitait qu'une enseigne jusqu'à présent. Elle rassemble des entrepreneurs indépendants. L'accompagnement de leur croissance au local constitue notre mission ». Optic 2000 possède Lissac et Krys Group Vision Plus et Lynx Optique. Les points de vente « Carrefour Optique et Audition » s'étendront sur 150 à 200 mètres carrés. Ils ne seront implantés que dans les galeries marchandes des hypermarchés Carrefour. Les premiers verront le jour en 2018.

    « L'offre associera la qualité et l'accessibilité en termes de prix. C'est l'image de marque de Carrefour » précise le président d'Atol. « L'innovation portera aussi sur le parcours client qui sera plus rapide ». Le concept s'adressera aux millennials en matière d'aide à l'audition. L'objectif est la sensibilisation du jeune public qui alimentera à terme ce marché d'avenir. 

    Atol-les-opticiens.jpg

    L'offre de la nouvelle enseigne sera également déclinée sur le Web. La conquête d'une nouvelle clientèle constitue le but de Carrefour et d'Atol. «Carrefour Optique et Audition nous permettra de proposer de nouvelles offres avec un partenaire de choix. Il s'agit d'une véritable opportunité qui s'inscrit dans la stratégie de Carrefour de diversifier ses services » explique Jean-François Pagnoux, directeur des services marchands de Carrefour France. Le groupe est présent dans la billetterie, le voyage, la banque, l'assurance et la location. La plupart des distributeurs français proposent ces services. Leclerc possède, lui, déjà, un site de e-commerce de vente de lunettes et de lentilles. Le réseau qui prend des parts de marché à Carrefour a également des déclinaisons dans la culture et le bricolage. 

    Le projet de magasins d'optique a été décidé avant la nomination d'Alexandre Bompard. Le nouveau PDG l'a validé. On notera que ce développement s'appuie sur des commerçants indépendants. Cela sonne comme un symbole à l'heure où des analystes envisagent la mise en franchise d'hypermarchés. 

    « Etre partenaire d'un des leaders de la distribution mondiale est une fierté pour notre coopérative, et démontre la pertinence de notre modèle » écrit le PDG d'Atol dans le communiqué publié lundi. Une cinquantaine parmi les 520 membres d'Atol ont déjà manifesté un intérêt pour « Carrefour Optique et Audition ».