Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

consommateurs

  • Imprimer

    [#CONSOLAB] [EVENEMENT] | #Focus sur les #consommateurs #chinois en #France à l'occasion du #Nouvel #an #chinois | @ECOMMERCEMAG.FR

    DE DALIDA BOUAZIZ | ECOMMERCEMAG.FR | http://bit.ly/2EqBoxo

    #Focus sur les #consommateurs #chinois en #France à l'occasion du #Nouvel #an #chinois

    Pour les retailers, cette semaine est marquée par le Nouvel an chinois ce vendredi 16 février, lui-même annonciateur de la semaine de congé du jeudi 15 au mercredi 21 février. Adyen, expert du paiement international et omnicanal, décrypte les comportements des consommateurs chinois.

    2018-02-15_10h23_38.png

    2018-02-15_10h25_04.png

    2018-02-15_10h25_51.png

    2018-02-15_10h26_36.png

    2018-02-15_10h27_15.png

    2018-02-15_10h28_04.png

    2018-02-15_10h28_58.png

    2018-02-15_10h29_42.png

    2018-02-15_10h30_25.png

    2018-02-15_10h31_07.png

    Février est synonyme de pic de fréquentation des touristes et consommateurs chinois en France, et notamment à Paris, à l'occasion du nouvel an Chinois ce vendredi 16 février, lui-même annonciateur de la "Golden Week", semaine de congé du jeudi 15 au mercredi 21 février. En février 2017, la Golden Week a généré plus de 350 millions de déplacements touristiques dans le monde "China travels".

  • Imprimer

    [#CONSOLAB] [RETAIL] | Qu'attendent les #jeunes #consommateurs d'un #retailer ? | @GONDOLA

    DE CAROLE BOELEN | GONDOLA | http://bit.ly/2ETCygL

    Qu'attendent les #jeunes #consommateurs d'un #retailer ?

    Dans un chapitre de son rapport Global Powers of Retailing 2018, Deloitte s’intéresse tout particulièrement à la jeune génération. Qu’attendent-ils des retailers? Comment perçoivent-ils l’e-commerce? Quels sont les comportements d’achat du consommateur de demain? Voilà quelques questions auxquelles la société a tenté de répondre en interrogeant les étudiants en commerce du Pearson College London, âgés de 19 à 22 ans.

    Les attentes

    Les jeunes consommateurs attendent, selon l’enquête, un service irréprochable. Ils souhaitent avoir affaire à une équipe experte prête et capable de les assister dans leurs achats. Parallèlement, l’expérience omnichannel doit tenir une place importante dans le cadre d’une visite chez un retailer. Les jeunes consommateurs souhaitent pouvoir réaliser leurs achats quand et où ils le souhaitent,  et ce, de façon rapide et transparente notamment en cas de retour de produit. Quant à la qualité, ils s’attendent à en avoir peur leur argent. Enfin, les jeunes consommateurs attendent des produits qu’ils soient durables, réalisés à partir de nouveaux matériaux alternatifs et transparents au niveau de la supply chain.

    Selon l’étude, les jeunes femmes sont plus ouvertes à l’achat online que leurs congénères masculins. Et s’ils n’ont aucun problème à acheter des produits d’épicerie ou de petits produits (livres, musique, etc.) en ligne, ils préfèrent essayer les vêtements en magasin avant de faire leur choix.

    E-commerce: ce qui les attire ou rebute

    Les étudiants ayant répondu à l’enquête expliquent l’attrait du web comme suit: une gamme variée et importante, la facilité et des prix compétitifs. Quant aux freins, ils parlent de problèmes liés à la confiance et la réputation de certains site, ainsi qu’à l’impossibilité de toucher et de voir le produit.

    Paiement

    Le panel d'étudiants en commerce s’attend à ce que les systèmes de paiement deviennent plus transparents, se basant notamment sur le paiement sans contact comme Android Pay ou Apple Pay. Le paiement en espèces devrait se voir réduit non seulement dans l’utilisation, mais aussi dans l’acceptation de la part des retailers. Toujours selon eux, les cryptomonnaies devraient devenir de plus en plus importantes, bien que le taux d’adoption dépendra du développement relatif des pays.

    jeunes, consommateurs, retailer

    Le futur du retail tel qu’ils l’imaginent

    Deloitte leur a également demandé comment ils imaginent le futur du retail. Voici quatre points retenus par l’enquête:

    • L’expérience d’achat reste importante puisque les Shoppers veulent davantage d’engagement et d’interactions en magasin.
    • Les nouvelles technologies comme le smart tagging et le smart check-out ne viendront plus agrémenter l’expérience d’achat, mais deviendront fondamentales.
    • Des boutiques expérientielles innovantes et conviviales agiront comme des galeries permettant aux consommateurs de créer leur expérience personnalisée de shopping à travers les technologies de réalité augmentée/artificielle.
    • Davantage d’e-commerçants et de petits commerçants, tout comme les réseaux sociaux, permettront aux personnes de créer et promouvoir leurs marques.
  • Imprimer

    [CONSO LAB] [COMMUNICATION] | La #Febea fait campagne pour rassurer les #consommateurs | @LSA

    FROM MIRABELLE BELLOIR | LSA | http://bit.ly/2xShF64

    La #Febea fait campagne pour rassurer les #consommateurs

    Face à la montée des controverses sur de nombreux ingrédients cosmétiques, la Fédération des entreprises de beauté réalise une campagne digitale pour apporter une information claire et ainsi rassurer les consommateurs.

    Febea, consommateurs

    "Démêlez le vrai du faux", telle est l’ambition de la campagne digitale soutenue par la Fédération des entreprises de beauté (Febea). Face à la montée des controverses sur de nombreux ingrédients cosmétiques, la Febea veut rassurer les consommateurs quant à la qualité des produits cosmétiques. Via une série de vidéos postées sur Youtube, la fédération essaie de répondre simplement aux interrogations des consommateurs sur les parabènes, le phénoxyéthanol, le dioxyde de titane, les phtalates, les allergènes… « Alors que l’information, parfois contradictoire ou inexacte, se diffuse à "la vitesse du clic" sur la toile et ses réseaux, il est naturel que des précisions puissent être apportées quant aux ingrédients utilisés dans les produits d’hygiène et de beauté », explique la Febea. La fédération va aussi communiquer sur les réseaux sociaux avec le hashtag #InfoCosmeto.