Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

marketing

  • Imprimer

    #Panelontheweb : mise en ligne de notre nouveau site panelonthewebpro.com (espace entreprises)

    Lundi 14 Octobre 2019

    PROMISE CONSULTING| PANEL ON THE WEB, PIONNIER DES ETUDES EN LIGNE DEPUIS 2000, LANCE SON NOUVEAU SITE DEDIE AUX ENTREPRISES

    Après avoir mis en ligne un nouvel espace pour la communauté des internautes de notre panel, PANEL ON THE WEB annonce le lancement d'un NOUVEAU SITE dédié aux entreprises du secteur privé (annonceurs, agences,...), non marchand (associations) et public (gouvernement, administration).

    https://panelonthewebpro.com

     

    CONTACTEZ-NOUS

    Valérie Jourdan, CEO, Panel On The Web

    valerie.jourdan@panelontheweb.com

    Téléphone : +33 1 78 09 03 64

     

    panel,marketing,etude,online,consommateur,market research,insight,questionnaire,sondage,opinion,publicite,produit,distribution,fabricant,annonceurpanel,marketing,etude,online,consommateur,market research,insight,questionnaire,sondage,opinion,publicite,produit,distribution,fabricant,annonceurpanel,marketing,etude,online,consommateur,market research,insight,questionnaire,sondage,opinion,publicite,produit,distribution,fabricant,annonceur

  • Imprimer

    #Panelontheweb #Promiseconsulting | Mais qui était John Wanamaker ?

    "LA MOITIE DE L'ARGENT QUE JE DEPENSE EN PUBLICITE L'EST EN PURE PERTE, MAIS JE NE SAIS PAS LAQUELLE." [1]

     

    [1]- Cette phrase célèbre est souvent attribuée à tort au publicitaire Ogilvy. En réalité, elle fut prononcée par John Wanamaker (1838-1920), un célèbre homme d'affaires américain, fondateur de la première chaîne de grands magasins américains Wanamaker à Philadephie au 19ème Siècle. Son intuition fut confirmée bien des années plus tard par A. Morgenztern, directeur chez Publicis Conseil dans les années 1970, qui démontra que les publicités pleine page dans les quotidiens ne généraient q'un taux de mémorisation (Béta) de 50%.  

     

    Comme beaucoup de nos clients, vous partagez la frustration de John Wanamaker.

     

    Promise Consulting | Panel On The Web a mis au point une approche simple, scientifique, éprouvée et adaptée à tous les secteurs pour répondre à deux questions clés : 

     

    1- Quelle allocation optimale entre offline et online, grands médias et autres médias publicitaires ? 

    2- Quelle contribution de chaque média (et de leur interaction) à ma marque, et au développement de mes ventes ?

     

    Vous disposez ainsi d'une règle de décision pour une répartition efficiente de vos investissements publicitaires.

     

    Vous ne savez pas quelle moitié de vos investissements média est effectuée en pure perte, nous avons déjà la réponse !

     

    CONTACTER NOUS :

    Valérie Jourdan +33 6 62 66 09 27 | + 33 1 78 09 03 65

    valerie.jourdan@promiseconsultinginc.com

  • Imprimer

    #Promiseconsulting #Panel On The Web | Annonceurs, découvrez les coulisses de notre nouveau #site # panelistes

    Promise Consulting| Panel On The Web, pionnier des études en ligne depuis 2000, lance son nouveau site dédié à la gestion de sa communauté en ligne.

     https://panelontheweb.com

     

    20 ans déjà que Panel On The Web, pionnier des études en ligne, a été créé.  Nous sommes fiers et heureux de vous annoncer le lancement de notre nouveau site panéliste dédié à notre communauté forte de plus de 150,000 panélistes en France (et de plusieurs millions dans le Monde). Plus ergonomique, plus simple, plus convivial,ce site est destiné à accompagner notre croissance.

     

    1ER ENGAGEMENT :  nous nous inscrivons dans le strict respect des centres d'intérêt de nos répondants, pour leur proposer des études qui les concernent. C'est le gage de taux de réponses élevés et d'une participation assidue.

    panel paneliste marketing etude online remuneration

    2EME ENGAGEMENT : à l'heure du digital mobile, nous sommes la seule plateforme d'études en ligne 100% Mobile et Auto-adaptative : chaque répondant est ainsi libre de répondre sur le support de son choix, PC, portable, tablette, Windows, Mac ou Android. Mieux encore, le design du questionnaire s'adapte automatiquement au média, pour une expérience de questionnaires en ligne 100% immersive. Depuis 2019, nous sommes également 100% compatible WeChat.

    panel paneliste marketing etude online remuneration

    3EME ENGAGEMENT : adhérent depuis 2000 à la charte Syntec et Esomar, nous sommes 100% RGDP. Nous garantissons à nos répondants un anonymat complet, le respect des données qui nous sont confiées, et la transparence sur l'utilisation de la data, qui n'est jamais utilisée à d'autres fins que l'étude marketing.

    panel paneliste marketing etude online remunerationEn savoir plus : valerie.jourdan@promiseconsultinginc.com | +33 6 09 31 65 19

  • Imprimer

    #Promiseconsulting | Recherchons pour accompagner notre développement CE Junior

    POSTE DE CHARGE(E) D’ETUDES DE MARCHE JUNIOR

    TYPES DE CANDIDATURE

    • Stagiaire pour une durée souhaitée de 3 mois minimum (universités ou écoles de commerce)
    • CDD ou CDI envisageables selon profil
    • Alternance ou année de césure également possibles
    • Licence ou Master 1 | Diplômé IUT
    • Localisation de la mission : 76-78 rue Saint Lazare – 75009 PARIS – M° Trinité ou Saint Lazare

    Lire la suite

  • Imprimer

    [#CONSOLAB] [MAGASINS] | Le #marketing #point #vente… Une #addiction du #commerce ? | @LSA

    DE LA RÉDACTION | LSA | http://bit.ly/2FXAQA7

    Le #marketing #point #vente… Une #addiction du #commerce ?

    TRIBUNE D'EXPERTS Après la révolution du e-commerce, le commerce connaît une mutation en profondeur au sein de laquelle le marketing point de vente joue un rôle majeur. Explications de Brune Jullien , directrice du salon Marketing Point de Vente.

    L’explosion de l’offre, du flux d’informations et la multiplicité des circuits de distribution  a stimulé beaucoup d’innovations, de créativité et de diversités dans l’offre et les services. Dans le même temps, elle a aussi bouleversé les codes, les modes de consommation, les comportements et les attentes. Et enfin, elle a renforcé le besoin de repère, de proximité, de lisibilité, de lien avec la réalité.

    Après cette déferlante d’innovations, de créativité numérique et l’analyse de ses effets, le commerce se réinvente pour tenir ses promesses de proximité. Le marketing point de vente réenchante le commerce et la relation client par des concepts hybrides et une approche nouvelle.

    On a cru que l’e-commerce signait l’arrêt de mort du commerce traditionnel, mais voilà qu’aujourd’hui les deux mondes ont besoin de l’un et de l’autre pour exister. Pour séduire le consommateur et prospérer, chacun d’eux doit savoir conjuguer ses valeurs ajoutées et jouer la complémentarité.

    Innovations imposées

    Le commerce traditionnel innove en renforçant ses points forts tout en puisant dans les ressources du monde virtuel

    L’e-commerce innove en puisant dans les ressources du commerce de proximité et en se créant une réalité même éphémère. Les pure-players ont compris qu’en dehors de la data, le point de vente physique est un levier indispensable au développement du chiffre d’affaires. Il est vecteur d’image, il rassure et crée du lien.

    Le marketing point de vente fait la liaison entre les deux mondes. Il canalise et adapte tous les bons leviers, crée une réalité, une identité et donne un visage au commerce nouvelle génération.

    Le marketing point de vente donne des repères, génère de l’émotion, modernise le concept de magasin, facilite et enchante le parcours d’achat. Il donne l’envie d’acheter et de revenir en revalorisant l’humain qu’il place au centre de la relation client dans un environnement d’innovation. C’est ainsi qu’il se rend indispensable à toutes les stratégies de marque et d’enseigne et qu’il nous rend tous #commerceaddicted !

  • Imprimer

    Baromètre #Cross-canal | Commerce physique vs commerce #digital : qui donne le plus satisfaction ? | @adetem @LSAconsommation

    COMMERCE PHYSIQUE VS. COMMERCE DIGITAL
    Produits alimentaires : l’e-commerce en tête de la satisfaction et des intentions de recommandations

    LE BAROMETRE CROSS-CANAL[1] | THE CROSS-CHANNEL BAROMETER | PROMISE CONSULTING

    POUR POURSUIVRE SON ETUDE CROSS-CANAL, PROMISE CONSULTING INC., SOCIETE DE CONSEIL ET D'ETUDES EN MARKETING S’EST INTERESSEE AUX LIEUX D’ACHATS FAVORIS DES FRANÇAIS POUR LEURS PRODUITS ALIMENTAIRES.

    Si les entreprises de retail commencent à intégrer ces tendances en adoptant des stratégies dites « omnicanales », le passage au e-commerce s’avère un défi encore plus complexe pour les enseignes de distribution alimentaire. En effet, à cause des dates de péremptions et de la nécessité de préserver la chaîne du froid, les contraintes logistiques qui pèsent sur la distribution des produits alimentaires pèsent lourdement sur l’e-commerce alimentaire. Pour autant, sous la pression des initiatives prises en particulier par Amazon Fresh, les enseignes alimentaires ont choisi la distribution hybride du Drive comme la réponse la plus adaptée. 

    Suite à un premier volet consacré aux vêtements, la lingerie, les chaussures et les parfums, Promise Consulting a souhaité mesurer le taux de pénétration des canaux pour les produits alimentaires, le degré de satisfaction et les intentions de recommandation à l’issue du dernier achat effectué en fonction des lieux d’achat

    Quelques conclusions fortes : la pénétration de l’e-commerce est encore loin derrière celle des magasins physiques et les Français dans leur grande majorité ont encore le réflexe de se rendre en hypermarchés dans des proportions importantes (5% du dernier s’est fait sur Internet vs 95% en magasins physiques). Pour autant, les enseignes traditionnelles auraient tort de se reposer sur leurs lauriers car l’étude met en exergue deux points inédits :

    [1]-  Le commerce digital prend l’ascendant sur le commerce physique en matière de satisfaction pour les pour les produits alimentaires.

    [2]-   Le e-commerce s’impose face aux points de vente physiques en matière de recommandation surfant sur les facilités offertes par les canaux digitaux en matière de bouche-à-oreille et de buzz.

     

    AVIS D’EXPERT 

    philippe jourdan, promiseconsultingPhilippe JOURDAN, Associé fondateur Promise Consulting, Professeur des Universités,  membre de l’American Marketing Association (AMA) :  

    « Le modèle économique de l’hypermarché a toujours entre autre reposé sur l’implication du consommateur dans la réalisation d’une partie de la prestation : dans les années 60 et 70, nombreux étaient les foyers à consacrer leur Samedi après-midi au cérémonial des courses en hypermarchés.

    Aujourd’hui ce rendez-vous obligé peut être vécu par certains comme une corvée : il n’a pas disparu pour autant, en particulier en Province. 95% des Français ont effectué leur dernier achat alimentaire dans un magasin physique vs 5% sur Internet. Pour autant, les grandes enseignes ont bien perçu la menace que représente le e-commerce. Les contraintes propres à la distribution de produits frais et périssables ont amené les grandes enseignes à se tourner vers le Drive, une formule hybride de type « Click & Collect », selon deux modes, un mode intégré (le client vient chercher sa commande en magasin) ou déporté (le client vient chercher sa commande dans un lieu de stockage différent du magasin) : l’an dernier selon Kantar World Panel, ce sont près de 6 millions de ménages qui se sont laissés tentés par le Drive, soit une part de marché de près de 4,2% des produits alimentaires, proche de la pénétration de 5% que nous mesurons en 2017.

    Le profil des acheteurs adeptes du Drive diffère également sensiblement de celui des acheteurs en magasins : plus jeunes (8 sur 10 ont moins de 49 ans contre 1 sur 2 en magasin) et surreprésentés au sein des professions intermédiaires (18,7% vs 12,5%). Au final, notre enquête révèle que si la pénétration du e-commerce demeure encore modeste en France s’agissant des achats alimentaires, le modèle hybride donne satisfaction avec 45% qui se disent très satisfaits (vs 37% pour les achats effectués en magasin) et un taux de recommandation de 40%. Certes les scores tant en ligne qu’en magasin demeurent plus faibles que ceux que l’on peut observer pour d’autres catégories d’achat plus impliquantes mais n’en demeurent pas moins plus élevés que ceux relevés à l’issue d’un achat en magasin physique, démontrant une dynamique qui profite aujourd’hui au modèle hybride de l’achat alimentaire en ligne. »

    promise consulting, alimentaire, barometre, canal, digital, enseigne, hyoermarches

    Télécharger l’infographie : http://bit.ly/2nKLSP6

    ETUDE COMPLÈTE SUR DEMANDE AUPRES DE PHILIPPE.JOURDAN@PROMISECONSULTINGINC.COM

    EN SAVOIR PLUS SUR L’OUVRAGE « LE MARKETING DE LA GRENOUILLE » : http://bit.ly/1J9f7vi


    [1] Le Baromètre Cross-Canal mesure la performance comparée des circuits de distribution traditionnels et de e-commerce par segments de marché. Il fait suite aux enseignements d’un ouvrage de référence publié par Promise Consulting sur les Nouveaux Comportements de Consommation et intitulé « Le Marketing de la Grenouille » (Editions Kawa | http://bit.ly/2k1N4rf). Pour plus d’informations : http://promiseconsulting-consoblog.com.

    Lire la suite